samedi, octobre 15, 2016

samedi, octobre 01, 2016

Les 3 Marie Matou.

Mon cher Gérald celle-là tu l'aimerais!

Mon ancêtre Angélique Charlebois est la fille de Marie Matou dit Labrie et Jean-Baptiste Charlebois. Enfant illégitime, mais reconnu par le père. Comme l'indique son acte de baptême de 1723.


Angélique est la grand-mère de Scholastique Neveu (1805). Mariée à Jaques Neveu en 1746 à Pointe-Claire, Qc. Voilà pour le lien!

Revenons à sa mère Marie Matou, que je nommerai la 3ième. J'avais inscrit les parents de Marie dans ma généalogie sans trop m'en soucier. Mais je savais qu'il y avait matière à questionnement. Donc voici ces fameux parents; Philippe Matou ou Mathon dit Labrie (migrant français) marié à Marguerite Doussinet ou Doussiné le 28 décembre 1662 à la basilique Notre-Dame de Québec.




Premier enfant du couple, Jeanne (1664). mariée à Thomas Chartrand le 17 avril 1679 à Montréal.

Ensuite Marie-Madeleine (1665), mariée 2 fois, le premier, Jean Haudecoeur le 5 octobre 1682 à Montréal. 2ième mariage à René Deniau le 29 octobre 1692 à Boucherville. 

La première Marie (1668), mariée à Pierre Cardinal le 17 septembre 1685 à Montréal.

Encore une Marie (1670), Mariée à Pierre Lorrain le 29 juillet 1686 à Montréal. J'image Philippe dire au curé: On l'appelle Marie comme l'aut'e, rendu à m'son on verra ben ! ...(rire).

Ouf!...la suivante se nomme Catherine Angélique (1672), elle épouse Jacques Lanthier le 8 février 1694 à Montréal. (Jacques se remarie à Cunigonde Vinet par la suite, j'y reviendrai car ils auront une fille qui sera une des arrières-grands-mères Richer Louveteau).

Deux garçons suivent; Jacques-Philippe (1674) et Jean (1676 - 1678). Il ne semble pas y avoir de prospérité pour le premier. (à suivre).

Une autre fille, Françoise-Marguerite (1678), mariée à Paul De La Porte le 25 juillet 1695 à Montréal.

Finalement la 3ième Marie! (1681). Ben oui, pourquoi pas! Donc comme je disais au début, la mère d'Angélique Charlebois. Elle épouse Jean Chamaillard le 7 janvier 1704 à Lachine.


Trois je-vous-salue-Marie! :-)


Mais ce n'est pas fini car une 2ième Marie-Madeleine en 1684...qui meurt la même année. J'imagine que s'en était trop pour le p'tit Jésus!


Réal.

samedi, septembre 24, 2016

Gérald

Souvenirs de mon père


Extrait du livre du centenaire de Ripon (1965). Mon père a fait construire cette école et mis sur pied le transport des élèves. Comme il disait, pour que les enfants n'aient plus à marcher et puissent s'instruire. Un homme de tête, mais surtout de cœur. Bravo papa!

Gérald Lavergne 1921-2005